Visiter le site de l'Université Populaire
agenda, LAB 14, formations, colloques, rencontres...
Image

Al Atlal,

chant pour ma mère

Crédit photo Jean-Louis Fernandez
coin-b.d.bleu-sd-min__246x282.png
Al Atlal, chant pour ma mère
Du 28 mars au 08 avril 2023

Un projet de Norah Krief

D’après le poème d’Ibrahim Nagi chanté par Oum Kalthoum sur une  musique de Riad Al Sunbati 

Avec Norah Krief, Frédéric Fresson, Antonin Fression,
Hareth Mhed

Écriture et dramaturgie Norah Krief et Frédéric Fresson

Durée 1h

20h mardi, mercredi et vendredi

19h jeudi

16h samedi

Le projet

Dans  ce  concert-­‐spectacle  à  la  nostalgie  festive,  Norah  Krief  s’adresse  à  sa  mère  disparue  et  ranime  les  racines  tunisiennes  de  sa  famille,  qui,  enfant, l’embarrassaient. Sur les ruines d’un amour qui fait écho au ressenti de l’exil, elle  fait  sienne  la  chanson  Al  Atlal  d’Oum  Kalthoum  inspirée  du  poème  d’Ibrahim Nagi. 

Norah Krief a souffert de sa différence aux yeux des autres, encombrée par le lointain pays qui entretenait la nostalgie de sa mère, alors qu’elle-­‐même  aspirait  ardemment  à  la  conformité.  Aujourd’hui  apaisée,  affrontant  ses  émotions  contradictoires,  l’artiste  va  à  la  rencontre  de  l’héritage refoulé, et en célèbre les souvenirs visuels, sensuels, ou sonores, accompagnée par trois musiciens.

Écriture et dramaturgie Norah Krief et Frédéric Fresson

Création musicale Frédéric Fresson, Lucien Zerrad et Mohanad Aljaramani.

Collaboration artistique Charlotte Farcet

Traduction Khaled Osman

Regard extérieur Éric Lacascade

Création lumière Jean-­‐Jacques Beaudouin

Scénographie et costumes Magali Murbach

Création son Olivier Gascoin avec Yohann Gabillard

Collaboration live et machines Dume Poutet aka (Otisto 23)

Coaching chant oriental Dorsaf Hamdani

Remerciements à Wajdi Mouawad, Christine Angot et Marie Descourtieux


Production La Comédie de Valence-­‐ CDN Drôme-­‐Ardèche ; Compagnie Sonnets.

Coproduction Comédie de Béthune – CDN. Avec le soutien de la DRAC Île de France ; de La Colline -­‐ Théâtre national ; de l’Institut Français Royaume-­‐Uni.

Spectacle créé en mai 2017 au Festival Passages à Metz et au Festival Ambivalence(s), Valence.

Diffusion – Production Rustine – Bureau d’accompagnement artistique

Image
Dans  ce  concert-­‐spectacle  à  la  nostalgie  festive,  Norah  Krief  s’adresse  à  sa  mère  disparue  et  ranime  les  racines  tunisiennes  de  sa  famille,  qui,  enfant, l’embarrassaient. Sur les ruines d’un amour qui fait écho au ressenti de l’exil, elle  fait  sienne  la  chanson  Al  Atlal  d’Oum  Kalthoum  inspirée  du  poème  d’Ibrahim Nagi. 

Norah Krief a souffert de sa différence aux yeux des autres, encombrée par le lointain pays qui entretenait la nostalgie de sa mère, alors qu’elle-­‐même  aspirait  ardemment  à  la  conformité.  Aujourd’hui  apaisée,  affrontant  ses  émotions  contradictoires,  l’artiste  va  à  la  rencontre  de  l’héritage refoulé, et en célèbre les souvenirs visuels, sensuels, ou sonores, accompagnée par trois musiciens.
Image
logo1_def_fond_vert_2-crop-100x100.jpg
Université populaire Théâtre 14